DECES JUIF

Les moments clés du décès juif

  • Que toute la famille proche soit autour du défunt ( si il n’y pas de risque de contamination )
  • Le rassurer et lui dire qu’il va guérir et il est très important d’y croire
  • En cas de décès juif H’V faire le shema Israël, lui fermé la bouche et immédiatement lui recouvrir le visage
  • Puis contacter le numéro du Rabbin spécialisé au 06 69 58 86 00
  • Il vous guidera afin que l’enterrement se fasse au plus vite selon la volonté de la famille
  • Selon la tradition Juive le décès juif doit avoir lieu au plus vite après le départ du défunt. 
  • Le décès juif est une priorité pour l’association Vetaher
  • Dès que le décès juif est déclaré à l’association Vétaher tout est mis en oeuvre pour que les prières ( Téhilim psaumes de David ) soient récités au plus près du défunt
  • Sur le demande de la famille, le corps peut être ramené au funérarium ou à une adresse désigné par la famille
  • Lors d’un décès juif, au moment de la levée du corps tous les proches du défunt sont présent pour se recueillir et faire honneur au convoi se dirigeant vers le cimetières ou l’aéroport.
  • Au cimetière un décès juif se démarque par la présence d’un Rabbin spécialisé dans les enterrements juif
  • Lors du décès juif au cimetière, une oraison funèbre est récitée par le Rabbin et parfois par la famille
  • Après l’enterrement la prière des endeuillés ( Kaddich ) se fait immédiatement à condition qu’il y ait tun quorum de dix hommes juif 
  • Le rabbin déchire le vêtement supérieur des hommes membres proche de la famille ( le fils, la fille, le frère, la soeur, le père, la mère et le conjoint.
  • De retour à la maison des règles strictes sont appliqués suite au décès juif
  • Les 7 jours de deuil ( chiva ) sont à respectés comme suit :
  • Dans la mesure du possible organiser les prières journalières à la maison afin de ne pas s’exposer à des dangers en sortant si cela n’est pas possible aller à la synagogue.
  • On à pris l’habitude chez les Sepharadim de ne consommer ni de vin ni de viande durant cette semaine
  • On s’assiéra à une hauteur moindre que les chaises que l’on utilise pendant l’année si la santé de l’endeuillé le permet
  • A l’issue des 7 jours de deuil, les prières sont généralement organisés à la synagogue ou au domicile des endeuillés, elles sont suivis d’une collation (séouda )  pour l’élévation de l’âme du défunt.

Le décès juif et les 30 jours

Les 30 jours de fin de deuil sont à compter à partir du jour de l’enterrement et non pas à partir du jour du décès 

Le décès juif et les 11 mois

A l’issue des 11 mois suite à l’enterrement on à généralement l’habitude d’arrêter de faire Kaddish durant 24h ceci est pour mentionner que le défunt n’était pas un impie

Le décès juif et les 12 mois

A l’issue des 12 mois on réunit à nouveau les amis et les proches à la synagogue afin de mettre un terme à l’année de deuil a moins que …

Le décès juif et les 13 mois

Il arrive parfois dans le calendrier juif qu’y ait un 2ème mois de Adar ceci afin que la fête de pâques correspondent toujours avec le printemps auquel cas le défunt se voit octroyer un mois de plus de Kaddish et la famille un mois de plus de deuil ( Avelout ).

Votre besoin

Prière pour un maladeOrganisation au cimetièreAnniversaire décèsLecteur pour veilléeRabbin pour enterrement